Canfraneus, une nouvelle vie pour la ligne Pau-Canfranc-Saragosse

2,8 millions d'€ de l'Union européenne pour financer un programme d'études sur le tunnel du Somport

Le projet de réouverture de la ligne ferroviaire Pau-Canfranc-Saragosse bénéficie d’un nouveau soutien de l’Union européenne dans le cadre du Mécanisme pour l’Interconnexion en Europe (MIE), l’instrument financier de la politique européenne des transports. L’accord financier, signé le 16 janvier 2020, prévoit le financement d’études en vue de la remise en circulation ferroviaire du tunnel du Somport et de travaux de réaménagement de la gare de Canfranc et d'un faisceau de voies, pour un montant total de 8,6 millions d’euros.

D’un montant de 2,746 millions d’€, le co-financementde l’Union européenne a été attribué dans le cadre d’un appel à projets auxquels ont candidaté solidairement le Ministère Espagnol des transports, de la mobilité et de l'Agenda urbain(MITMA), l’Etat français, le Gouvernement d’Aragon et la Région Nouvelle-Aquitaine, en lien avec Suelo y Vivienda de Aragón, la Fundación Transpirenaicaet SNCF Réseau.

Il s’agit du second programme co-financé au titre du MIE pour le projet Pau-Canfranc –Saragosse. Le premier programme, démarré en 2016, se compose d’une série d’études d’avant-projet pour la réhabilitation du tronçon ferroviaire transfrontalier entre Pau et Saragosse.

Le nouveau programme d’études et de travaux se déroule du 24 avril 2019 au 31 décembre 2023.

Des études portant sur le tunnel du Somport

Le Ministère espagnol des transports, de la mobilité et de l'Agenda urbain (MITMA), coordinateur du programme et le Gouvernement d’Aragon assurent le pilotage des 7 activités:

  • Les activités 1 et 2 portent sur la gestion de projet, la coordination et le plan de diffusion et de communication, qui seront conduits avec l’ensemble des partenaires franco-espagnols.
  • Les études environnementales dont l’objectif est d’évaluer les impacts du projet .conformément à la directive n°2011/92/UE du Parlement européen et du Conseil de décembre 2011 ainsi que sur la base des codes de l’environnement espagnol et français (activité 3).
  • L’étude sur la situation actuelle des travaux de génie civil et de l'infrastructure ferroviaire du tunnel dont l’objectif est d’investiguer de manière approfondie le tunnel et l'infrastructure ferroviaire afin de détecter les problèmes potentiels pouvant survenir lors de la mise en service (activité 4).
  • L’ étude de conception préliminaire sur la gestion et l’exploitation du tunnel en interface avec le tunnel routier (activité 5).

Des travaux en gare de Canfranc

En complément des études sur le tunnel du Somport, les partenaires espagnols ont entrepris d’importants travaux sur la gare monumentale internationale de Canfranc. Ce chantier évalué à 27 millions d’Euros et dans lequel sont inscrites les activités 6 et 7 du programme d’études, permettra de réaliser une gare plus fonctionnelle en vue de la réouverture de la ligne internationale de Canfranc.

Ce nouveau programme d’études, dans la continuité des études de convergence de la ligne ferroviaire entre Pau et Saragosse, et des travaux ferroviaires réalisés en 2016 entre Oloron et Bedous, répond au besoin d’interconnexion de la péninsule ibérique avec le reste de l’Europe, tant pour le transport des passagers que pour celui des marchandises. Elle participe à la perméabilité des Pyrénées en proposant une solution de transport efficace et durable.